Solidarité

C'est en 1983 que Gaëtan Levitre a été élu maire. Les équipes municipales qui se sont succédé depuis cette date ont eu pour souci constant de faciliter la vie des Alizéens et d'améliorer leur cadre de vie.

Efforts en direction de la jeunesse

Puisque les plus jeunes constituent l'avenir, on se doit de leur procurer de bonnes conditions de vie. Cela passe tout d'abord par l'école. Pour travailler dans de bonnes conditions, il faut avoir des locaux adaptés et un matériel adapté : de nouvelles classes ont été construites en 1984, 1985 et 1988. Ensuite, il faut limiter le nombre d'enfants par classe. C'est pourquoi les parents d'élèves, soutenus par la municipalité, ont empêché la fermeture d'une classe en 1999. Enfin, afin de restaurer l'égalité des chances, il faut que les écoliers aient accès gratuitement à des activités culturelles et sportives. Entre autres activités soutenues par la municipalité, les classes de découverte permettent aux enfants de faire l'expérience de la vie en collectivité pour un coût modique.

Pour maintenir l'égalité des chances, il faut aussi s'occuper des enfants en dehors du temps scolaire. Depuis 1984, les enfants ont la possibilité de manger au restaurant scolaire. Le mercredi, le soir et durant les vacances scolaires, de nombreuses activités et sorties sont proposées par les centres de loisirs. Quant aux collégiens, ils peuvent rentrer chez eux gratuitement le midi grâce au bus communal.
Pour la formation des adolescents, rien ne vaut l'investissement citoyen. Le Conseil Municipal des Jeunes permet de s'investir dans des actions, et de se préparer à la citoyenneté. Le Garage, créé en 2008, offre un lieu pour se réunir et participer à la vie de la commune.

L'engagement pour l'emploi

La présence d'une Maison de l'emploi (créée en 1994) en témoigne : lorsque les emplois sont en jeu, la municipalité relaie et soutient les préoccupations des salariés. Depuis les conflits de la SICA jusqu'au plan social de M-Real, les élus participent au combat pour l'emploi, et notamment pour le maintien de l'emploi industriel, dans le village et dans le canton.

Le logement social

Alizay compte plus de 30% de logements sociaux, dépassant ainsi la moyenne nationale (18%). Le prix de l'habitat ne doit pas constituer un facteur de précarisation. Alors que d'autres communes s'y refusent, la municipalité continue à construire des logements à loyer modéré, dans le respect du cadre de vie et de l'environnement. A Alizay plus qu'ailleurs, la mixité sociale est forte.

Les anciens

La municipalité aide les anciens grâce à des bons de chauffage, ainsi que des bons d'alimentation. Les aide-ménagères de la communauté de communes contribuent au confort des aînés, en leur permettant de rester à leur domicile. La commune propose quant à elle le portage de repas. Des animations leur sont proposées par le club Renaissance, le CASMA (voyage annuel) et la municipalité (banquet des anciens).

La culture, vecteur d'émancipation

Grâce à la bibliothèque et au service culturel, chacun peut se cultiver sans se ruiner. La commune a fait le choix d'une politique culturelle ambitieuse à l'échelle d'un village. La commission culturelle a abouti en 2003 à l'inauguration de la maison culturelle Andrée Chedid, où se trouvent la bibliothèque et les locaux de l'école de musique. La nouvelle salle des Alisiers, quant à elle, accueille les spectacles dans des conditions optimales.

Solidarité internationale

Si la municipalité d'Alizay ne manque pas de réagir aux événements internationaux, par exemple lors du conflit israélo-palestinien, elle entretient aussi des liens d'amitié et de coopération avec le IIIe Front à Cuba (association Alizay sans Frontière), avec la Roumanie (jumelage avec la ville de Runcu). Des actions fortes ont été menées. Une ambulance a ainsi été fournie à l'hôpital du IIIe Front de Cuba et une Maison de la Culture et de la Solidarité est en projet. Les écoles, la maison de retraite et l'orphelinat de Runcu ont bénéficié d'une aide matérielle de la part de notre commune.

Le sport, facteur d'intégration

La taille du gymnase d'Alizay en témoigne : le sport constitue un axe important de la politique municipale, ce depuis 1983, date de la création de l'Office municipal des Sports. Parce qu'il est un facteur de cohésion sociale, de bien-être mais aussi d'apprentissage pour les plus jeunes, la commune encourage la pratique sportive grâce à des avantages comme la « carte famille » ou la réduction pour les demandeurs d'emploi, qui permettent de maintenir un coût modique pour les activités sportives.

 
  • Horaires de la mairie : 8h30-12h et 13h30-18h du lundi au vendredi
  • Horaires de bibliothèque. Lundi-mardi : 16h-18h. Vendredi : 15h-18h. Mercredi-samedi : 9h-12h/14h-18h
  • Collecte des déchets ménagers et recyclables : chaque vendredi
  • Nouveau : permanence le vendredi de 14h à 16h pour toutes vos démarches d'urbanisme
  • Les horaires de bus passant par Alizay sont disponibles sur http://transport.cg27.fr/horaires/
  • Horaires du vestiaire social : mardi 10h30-12h30 et jeudi 14h30-17h30. 87 rue de l'Andelle
  • CAF de Louviers sur RDV au 0810252710 / Mardi 9h-11h30 / Mercredi 9h-11h30&14h-16h / Jeudi: 9h-11h&14h-16h
  • Déchèterie d'Alizay / Lundi 13h30-16h45 / Mercredi et Jeudi 8h30-11h45 / Vendredi et Samedi 8h30-11h45&13h30-16h45
  • Dynamic Emploi : permanence à la maison des associations le jeudi de 9h à 12h30
  • Mission locale: 2e et 4e jeudi de chaque mois / 9h30-12h
  • Les déchèteries de Alizay, la Haye-Malherbe, Pont-de-l'Arche, Val-de-Reuil et Vironvay seront fermées les mardi 24 et mercredi 25 décembre ainsi que les mardi 31 décembre et mercredi 1er janvier.

 

 

 

Alizay en images


37e Parallèle agence web rouen